Mes Origines

Je suis né dans le nord de l’Algérie, dans une ville nommée « Béjaïa », et j’y ai vécu jusqu’à mes 22 ans. Dans notre famille, nous sommes 11 enfants, je suis le dernier et le seul à être chef cuisinier. La moitié de ma famille vit en France, et l’autre moitié en Algérie. J’en profite pour retourner voir mes proches régulièrement, et par la même occasion, ramener les épices du pays pour confectionner mes plats !

Tout a commencé en 1987 dans un restaurant, je me souviens encore de son nom « Saint Michel » à Odéon, jardin du Luxembourg, Paris, 5e arrondissement.
Cette expérience m’a permis de voir le fonctionnement d’un restaurant : la cuisine, la gestion et le service. Je me disais : « Un jour, j’aurai mon propre restaurant et mon indépendance ! ».




Déjà 14 ans aujourd’hui

J’ai travaillé dans différents lieux aux spécialités orientales. C’est là que j’ai acquis quelques méthodes et réalisé des plats traditionnels. L’air du sud me manquait. J’ai décidé de prendre la route et de poser mes valises dans le sud de la France. Mon ambition grandissait, en 1990, j’ai ouvert mon premier restaurant oriental, avec des plats traditionnels qui viennent de ma mère dont l’origine est issue de «Béjaïa», une ville qui se trouve dans le nord de l’Algérie. C’est là où je suis né.

Le deuxième chapitre de ma vie : du sud à l’Alsace, l’amour m’y a conduit.

Le restaurant « Le Tassili » a ouvert ses portes en 2003 sur la Grande Rue à Haguenau en Alsace. L’origine du nom vient d’un massif montagneux algérien. Mon objectif était de me rapprocher du Musée Historique. Un restaurant s’est libéré en 2004. Le temps de l’agencer, je m’y suis installé. C’est là que le restaurant « Côté Sud » a ouvert. La grande spécialité du restaurant Côté Sud est le couscous kabyle : c’est un couscous typique de la région de mon enfance, composé de viande avec peu de matière grasse, de féculents, de légumes et préparé à la minute. Les plats ayant le plus de succès sont les tajines et le couscous à la viande méchoui, le couscous végétarien avec des légumes qui sont toujours cuits séparément de la viande.







Les plats traditionnels sont originaires de la Kabylie, précisément de la ville de « Béjaïa », qui se trouve dans le nord de l’Algérie. C’est là que je suis né. Le couscous et le tajine sont des plats qui ont baigné mon enfance. Les recettes et les conseils de ma mère ont été précieux. Elle a continué jusqu’au bout à répondre à mes questions pour enrichir mes recettes et développer mon restaurant.

Le Restaurant Côté Sud

Les années passent, 31 ans de métier dans la restauration. Je suis chef cuisiner du restaurant Côté Sud. Ma cuisine est une cuisine maison, tous mes plats sont préparés à la minute. Chaque matin, je cherche des produits frais pour la préparation des menus. J’aime aller au contact de mes clients à la fin de leur repas pour avoir leur ressenti. Je suis toujours heureux de savoir qu’ils aiment mon couscous et mon tajine. Ma clientèle est de tout âge et fidèle. Il y a 40 places dans le restaurant, et 20 supplémentaires sur la terrasse.